Les temps de cuisine du camp ont permis aux enfants de découvrir un grand nombre de produits, et d’échanger sur les bienfaits d’une alimentation bio, locale et de saison pour la santé de chacun et celle de la planète.

Les fruits et légumes étaient fournis par une Amap proche du lieu de camp, de quoi limiter le bilan carbone et le coût des repas. La bio-attitude n’a pas empêché le prix de journée d’être respecté, preuve que le « bio » a surtout du « bon » !