Pourquoi avez-vous choisi la Cité de formation de Noël pour vous former ? Nous sommes dans un endroit magnifique, près d’un château dans un petit village. Le lieu a-t-il influencé votre décision ?
Paul : Je fais 3 camps dans l’année, et cette date correspondant aux dates libres qui me restaient. C’est vrai que l’endroit est magnifique, mais le lieu n’a pas influencé ma décision, ce serait plutôt mon emploi du temps !
Emmanuel : Je ne suis pas là non plus pour le château, et le contexte, mais je suis étudiant et en vacances universitaires. C’est le seul moment que j’avais de libre.
Vincent : Comme Paul, je fais 3 camps dans l’année, et je suis responsable en même temps…c’est aussi une question d’agenda.

Est-ce que vous êtes interne ou externe au Mouvement ?
Paul, Emmanuel et Vincent : internes ! Nous connaissons bien le Mouvement.
(Ce qui ne veut pas dire que toutes les personnes présentes étaient adhérentes à l’association. La Cité de formation a rassemblé de nombreuses personnes de l’extérieur. La Cité est ouverte à tous !)

Cité de formation - Emmanuel
Et quelles sont vos fonctions dans le Mouvement ?
Emmanuel : Moi je suis Responsable d’unité Val de Bièvre – IDFSE. Je suis responsable de 17 enfants de 12 à 16 ans.
Vincent : J’ai deux fonctions dans le Mouvement. Je suis à la fois Responsable et Trésorier de la troupe de l’Oratoire de Paris, ce qui représente 36 enfants de 12 à 16 ans.
Paul : Moi, je suis Responsable de la meute marine des îles de Saintonge, soit 14 enfants de 8 à 12 ans.

Pourquoi un tel engagement au sein du Mouvement ? Ca vous prend beaucoup de temps ?
Paul : Ca représente un weekend sur trois, toute l’année, tout le temps. Du coup, un weekend sur trois, je voyage d’est en ouest de la France pour venir voir mes louveteaux ! Mais il y a une contrepartie qui est très riche. Ca m’apprend la gestion du temps, la gestion des équipes, ça développe mes compétences en leadership et mes connaissances, et ça m’apporte aussi beaucoup au niveau personnel, dans la vie de tous les jours, le partage et le développement personnel.
Vincent : Ca représente aussi un weekend sur trois pour moi, sans interruption, toute l’année ! Je me suis engagé car j’avais besoin de transmettre à mon tour ce qu’on m’avait transmis. C’est un enrichissement à la fois professionnel et personnel. Chaque rôle qu’on peut avoir dans le Mouvement est réellement adapté à l’âge, et c’est très important pour se prendre en mains, gérer toutes sortes de situations…
Emmanuel : Mon engagement dans le Mouvement me demande aussi d’être disponible un weekend sur trois, mais je reste disponible tout le temps au cas où. Au début, mon engagement me permettait de continuer à jouer et à animer des jeux…ne pas grandir trop vite ! Mais avec le temps, tout a évolué et j’ai appris énormément sur les plans professionnels et personnels. Les compétences que j’ai développées ici sont très importantes pour moi.

Cité de formation - Vincent

Depuis combien de temps est-ce que vous êtes chez les EEUdF ?
Paul : J’ai été louveteau pendant deux ans et j’ai ensuite arrêté toute activité. A 18 ans, j’ai voulu passer mon BAFA et je suis naturellement venu ici. C’est là qu’on m’a invité à venir en tant que responsable sur un weekend…et je suis resté !
Emmanuel : J’ai passé mon BAFA ici, sans jamais avoir fait de scoutisme avant. Après le BAFA, je suis resté aussi ! J’ai fais 3 ans en tant que Responsable, mais j’ai arrêté pendant un an pour partir en Césure pour mes études. Quand je suis revenu en France, je suis revenu immédiatement dans le Mouvement.
Vincent : Je suis scout depuis l’âge de 8 ans. Je n’ai pas été aîné, mais j’ai fait une première année en tant que responsable. Pour moi, les EEUdF, c’est un Mouvement de jeunes et c’est cela sa force, c’est très positif. Il doit rester un Mouvement de jeunes, donc quand nous avons fait notre chemin dans le Mouvement, je pense que nous devons partir même si on reste content et proche.

Quelles sont vos attentes par rapport à la Cité de formation ?
Vincent : Pour moi, il s’agit plus d’un perfectionnement et de l’obtention du diplôme. Nous avons des journées pilotes à côté de la Cité de formation qui nous aident pas mal à acquérir les compétences. Ici, nous apprenons plus à nous perfectionner et à adopter un point de vue différent.
Emmanuel : Je suis ici pour clarifier et perfectionner certains points au niveau administratif, au niveau de la gestion humaine et pour la bonne ambiance de la Cité.
Paul : Je suis déjà venu l’an dernier, mais comme je suis spécialisé dans la marine, il me manquait des choses que je viens chercher cette année.

Est-ce que vous avez eu des aides pour le financement de ces stages ?
Emmanuel : j’ai eu 100€ de la région.
Paul : La CAF a refusé mais j’ai eu un forfait de 180€ de la région sur les 400€ à payer.
Vincent : Mon chef s’est occupé de tout ! Il a vu avec la paroisse et ils vont me donner entre 100 et 200€.


Est-ce que vous avez d’autres engagements bénévoles ?
Emmanuel : J’ai été moniteur à l’école du dimanche pendant ma première année de droit.
Paul : Je fais partie d’une association d échanges culturels en partenariat avec une église malgache.
Vincent : J’étais à la Croix Rouge il y a deux ans, puis j’ai été bénévole chez AFS en Nouvelle Zélande.

En 2011, les EEUdF ont 100 ans, vous le savez. Est-ce que vous mettez quelque chose en place avec votre groupe ?
Paul : Nous, on fait une 101 actions. On réalise le logo EEUdF avec 101 voiles ! Nous participerons au camp du centième Midi-Pyrénées, et on a lu la BD (qui s’adresse d’ailleurs plus aux louveteaux).
Emmanuel : Nous faisons aussi des 101actions : 101 bougies personnalisées, dîner avec 101 personnes… Nous participerons aussi aux camps du centième mais on ne sait pas encore lequel. J’ai feuilleté la BD mais j’avoue ne pas l’avoir bien lue.
Vincent : Nous avons fabriqué 101 bougies pour la Lumière de Bethléem, et nous avons aussi demandé à nos éclai de nous proposer des projets. Nous en choisirons un parmi tous que nous réaliserons. Il faut que nous choisissions un camp du centième, et que nous lisions la BD !

Vincent, tu es ici pour passer ton BAFA. Est-ce qu’on te l’a déjà demandé dans un autre contexte ?
Vincent : non, jamais.

Paul et Emmanuel, vous êtes ici pour vous former à gérer des camps. Avez-vous une idée de la taille des camps que vous souhaitez ?
Emmanuel : Des camps moyens pour commencer.
Paul : Pareil, des camps moyens. Les camps plus importants, ce sera pour plus tard.

Paul et Emmanuel, est-ce que vous avez passé votre BAFA et votre licence de camps avec les EEUdF ?
Paul : J’ai passé le BAFA avec les EEUdF, mais je n’ai pas passé la licence de camps. La région nous impose le BAFD, que je suis en train de passer, mais pas la licence de camps.
Emmanuel : J’ai passé le BAFA aussi avec les EEUdF, mais pas la licence de camps.

Cité de formation - Paul

Qu’est-ce qui vous intéresse dans la direction d’un camp ou d’une colonie ?
Paul : La gestion d’équipe !
Emmanuel : C’est passer au niveau supérieur, et l’évolution des relations.
Vincent : Je n’en suis pas encore là mais ça arrivera ! Pour moi, c’est comme une conclusion de l’année, car c’est long ça dure 3 semaines. On peut voir comment les enfants ont évolué et créer des liens forts avec les autres responsables.

Est-ce que vous avez été confronté à des difficultés entre la théorie et la pratique ?
Emmanuel : La théorie est plus dure pour moi. On pratique avant donc on connaît déjà ces aspects.
Paul : Je trouve aussi que la théorie est plus difficile parce que nous avons appris sur le tas. Par contre, ça aide énormément de poser concrètement les situations sur papier !

Est-ce que vous avez été bien informé en amont de la Cité de formation ?
Emmanuel : oui, aucun souci c’était parfais !
Paul : oui, aucun souci non plus.
Vincent : j’ai appelé plusieurs fois la région et je n’ai jamais reçu la circulaire. Mais il est vrai que je me suis inscrit assez tard.