article_lien_copaix200911 Les louveteaux de Lyon confluence et Clermont Ferrand, artisans de paix sur leur camp d’été …

A l’occasion de la quinzaine de la non violence et de la paix, puisque nous célébrons le 21 septembre la journée internationale de la paix et la 2 octobre la journée de la non violence, voici une histoire vécue cet été par les louveteaux de Lyon-Confluence et Clermont Ferrand.

Cet été, les meutes de Lyon-Confluence et Clermont Ferrand ont vécu un projet d’éducation à la paix dans le cadre du camp centenaire organisé par la région Rhône-Alpes Auvergne. Les louveteaux sont partis à la découverte de la paix en expérimentant différentes valeurs sur leur camp (la coopération, la lucidité…), puis ont appris à être artisans de paix à leur niveau. Ils ont mis en place des ateliers artistiques pour partager ces valeurs (contes, expression corporelle, musique, dessin, art plastique, photo…)
Les louveteaux sont également partis en reportage dans le village pour recueillir auprès des habitants des témoignages sur ce que représentait pour eux être en paix. Ce qu’ignoraient les louveteaux, c’est que les habitants vivaient au même moment des conflits…
A l’issue du camp, un spectacle a été présenté dans la commune, mettant en scène des objets symboles de paix proposés par les villageois et les différents témoignages recueillis. A la surprise de tout le monde, ce spectacle, ainsi que l’innocence des enfants, leur neutralité a fait réfléchir et a favorisé l’expression de tensions qui étaient à l’œuvre dans le village. Un refrain rythmait le spectacle « la paix dépend de toi ». Les louveteaux avaient touché quelque chose d’essentiel chez les villageois, qui les ont remerciés pour cela.
L’occasion de se rappeler qu’un simple projet d’unités ou de camp peut œuvrer pour la paix, y compris au-delà de notre Mouvement. Il suffit pour cela de s’insérer dans la vie locale et de concevoir le camp comme ouvert sur le monde. « Des choses simples sont à côté de nous, il faut juste accepter d’ouvrir les yeux… » nous dit Anne Faisandier, la directrice.

Aurélie Ingelaere
Commission Éducation à la paix

photo_lien_copaix200911