helene_balas
Elue il y a quelques semaines secrétaire des EEUdf, Hélène Balas, éducatrice de jeunes enfants devenue conseillère en formation continue, semble incarner à travers son parcours et sa relation avec le mouvement le célèbre adage « Partir pour mieux revenir ».


Une vocation sociale évidente

C’est une femme engagée et volontaire qui décroche le téléphone et nous explique son parcours, son désir de s’impliquer dans des activités bénévoles, ses évolutions professionnelles et bien sûr le lien particulier entretenu au fil des années avec les EEUdf.

D’abord éducatrice de jeunes enfants puis formatrice d’adultes dans les domaines de l’enfance, la petite enfance et le travail social, Hélène, soucieuse d’évoluer dans son domaine et curieuse de découvrir le métier de conseillère en formation, reprend ses études en 2007. Depuis, elle prend en charge la formation d’adultes dans la filière tertiaire au GRETA des Deux-Sèvres.

Ce nouvel élan, qui révèle un intérêt marqué pour le changement et une vocation sociale évidente, va lui donner envie de s’engager à nouveau au côté des EEUdf après un grand break…

« Partir pour mieux revenir »

Tour à tour éclaireuse, aînée marin, responsable Louveteaux, membre de l’équipe régionale Midi-Pyrénée et formatrice BAFA, Hélène stoppe ses activités avec les scouts unionistes durant plus de 15 ans pour se consacrer à sa vie de famille, son travail et à d’autres engagements bénévoles.

C’est la lecture d’un mail qui va lui susciter l’envie de réendosser le foulard et de faire partie du Conseil d’Administration. Emballée par l’évolution du mouvement et son projet éducatif, Hélène répond à l’appel et rejoint le bureau en tant que secrétaire lors de la dernière Assemblée Générale à Poitiers.

« Ma priorité, pour le moment, est de m’approprier ma nouvelle fonction et de comprendre les enjeux actuels du mouvement durant mon année de mandat » nous explique-t-elle. Au programme des prochains mois : la préparation du week-end de rentrée et le programme de prévention sur les conduites addictives.