logo_educ_pop_gdMouvement agréé par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, les EEUdF revendiquent légitimement leur appartenance à l’éducation populaire. Mais au fond, savons-nous exactement ce que signifie ce terme? Dans quelle mesure le défendons-nous dans notre projet éducatif ? Petit rappel des faits…

L’éducation populaire en quelques lignes !

Communément employé et promu dans nos supports de communication, le terme mérite une définition. S’il n’en existe pas d’officielle, on peut toutefois regrouper un certain nombre de caractéristiques propres aux mouvement d’éducation populaire.

Les acteurs s’accordent à penser que « l’éducation populaire consiste à permettre à tous d’acquérir des connaissances pour comprendre le monde, s’y situer, participer à la vie du pays, être un citoyen actif, transformer ce monde. On retrouve dans cette définition la notion d’instruction pour tous, de liens avec la République et la citoyenneté, et la question de la transformation sociale et politique » .

Plus concrètement, il s’agit d’abord de l’éducation dite alternative ou parallèle aux structures traditionnelles que représentent la famille ou l’éducation nationale, à tous niveaux d’enseignement.

Elle favorise la démarche d’émancipation individuelle et collective à travers des activités menées le plus souvent en groupe.

Autre caractéristique, c’est l’éducation « de chacun par chacun » : une éducation qui ne vient pas d’en haut, des classes dominantes. Elle cherche plutôt à refondre la culture populaire en accordant une égale dignité à toutes les classes de la société.

C’est aussi celle qui ne se limite pas à la ” haute culture “, mais qui explore la culture au sens large: sciences, techniques, sports, connaissance des arts, expression artistique.

Enfin, c’est l’apprentissage de la citoyenneté : la citoyenneté qui n’est pas seulement la politisation (l’art de réfléchir sur la politique institutionnelle) mais une pratique active : art de parler en public, de savoir écouter, de gérer un groupe, de s’intégrer à la société…

Un enjeu scout

Nul doute que notre projet éducatif et les engagements qui en découlent font de l’éducation populaire, l’un des principes fondamentaux de nos actions. A cela s’ajoute l’éducation à la paix et le développement durable qui représentent les pierres angulaires de notre mouvement.

Nous formons des citoyens engagés en utilisant une méthode éducative originale, complémentaire de la famille et de l’école et affirmons des valeurs tels que le sens de l’engagement, la responsabilité, le sens de l’action et du service, la fraternité, le respect, la confiance et la coopération. L’idée est de donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de s’emparer de sa citoyenneté.

Pour défendre nos actions, il est intéressant de rappeler que chaque mouvement populaire oriente ses activités de manière différente. C’est ce qui fait la force de l’éducation populaire : sa pluralité !

En outre, nous, les Eclaireurs Unionistes privilégions à cet effet le jeu, la vie en groupe, l’engagement personnel (la Promesse), la référence à des valeurs communes (la Loi), et la valorisation du sens du service. Nous sommes protestants par notre histoire, notre enracinement local et par la conviction portée collectivement que la rencontre avec Jésus-Christ contribue à donner un sens à sa vie.

Dans le plus grand respect des convictions de chacun, car le mouvement est ouvert à tous sans condition de croyance ou d’appartenance religieuse, nous offrons la possibilité de cette rencontre, à travers des temps de partage autour de textes bibliques et, pour ceux qui le souhaitent, lors de temps de prière.

Pour en savoir plus, RDV sur les sites dédiés à l’éducation populaire :

http://educ-pop.org/
http://www.iloveeducpop.fr/