Quels ont été, selon toi, les grands temps forts du Grand B’loup?

C’est difficile de faire ressortir des temps forts. Un rassemblement de l’ensemble des responsables louveteaux et louvettes du mouvement est pour moi déjà un temps fort. Mais si je devais choisir, je dirais qu’il y en a eu deux. Tout d’abord les temps d’échange et de partage autour de leurs pratiques et des outils pédagogiques, tels que la promesse, la sizaine, l’histoire à vivre, la progression personnelle. Mais aussi sur l’explication du rapport d’orientation et son application en branche cadette. Ces moments ont permis un partage d’expériences très important entre les cadres et les responsables. Ensuite, la rencontre avec les 7 animaux a permis de recréer cet univers imaginaire proposé aux enfants. Cela s’est terminé avec un concert des 7 animaux, avec tous nos classiques ainsi que des danses folkloriques.

Et maintenant …

On va déjà tirer le bilan de ce Grand B’Loup qu’on présentera le plus rapidement possible. Les responsables nous ont laissé des questionnements, des envies, des réflexions auxquels on essaiera de répondre. Ensuite, on a commencé avec eux une réflexion sur le carnet d’aventure, qui permettra peut-être de lui redonner un coup de jeune.