* « J’ai bien envie de continuer en tant que responsable dans mon groupe ou devenir chef d’unité ».

Super ! L’engagement auprès des enfants pour faire vivre une meute, une unité ou une équipe est fondamental. Nous avons besoin de forces vives qui perdurent dans le temps pour assurer la continuité de nos activités. De plus, s’engager en tant que responsable sur plusieurs années c’est gagner un savoir-faire et un savoir-être pour offrir un encadrement de qualité sur les camps. C’est une plus value aussi pour toi qui acquière des compétences qui serviront au quotidien, dans ta vie personnelle autant que professionnelle.

* « Ben je ne sais pas, j’aimerais bien continuer mais je pars faire mes études ailleurs donc cela va être compliqué ».

Mais rien n’est perdu ! On connait l’attachement que nous portons à notre groupe d’origine, il en a toujours été ainsi. Mais les modes de vies ont évolué et nous demande une plus grande mobilité. Pour autant, s’installer dans une autre région ne signifie pas forcément stopper son activité scoute. Renseignes-toi, il y aura sûrement un groupe à proximité de l’endroit où tu vas t’installer et qui sera très heureux de t’accueillir ! Tu peux contacter la région unioniste dans laquelle tu vas emménager ou les groupes locaux dont tu trouveras le contact sur La CARTE DES GROUPES LOCAUX. Les rencontres et les partages d’expériences constituent une vraie richesse pour toi mais aussi pour le Mouvement.

* « Moi j’arrête, vraiment je ne peux pas : mes études sont trop prenantes et je n’aurai pas le temps ».

C’est une réalité, certaines étapes de nos vies ne permettent pas un engagement plein et entier. La réussite de tes études ou de ta vie professionnelle est primordiale ! Prendre le temps de réfléchir à ce que tu souhaites ne t’empêche pas de rester proche de l’association. Tu peux continuer à t’informer des actualités du mouvement, apporter une aide ponctuelle sur un Week-end ou un rassemblement, aider à la gestion administrative, etc …

* « Moi j’arrête, j’en ai vraiment trop marre ».

Fatigué ? Alors oui, il est peut être temps de faire un break. Il peut être nécessaire de prendre du recul vis à vis du Mouvement et se consacrer à une autre activité ou une autre cause. Devenir un citoyen engagé ne signifie pas obligatoirement de s’investir dans le scoutisme, il peut être enrichissant de voguer vers de nouveaux horizons, relever d’autres défis, mettre en pratique ses acquis unionistes pour s’accomplir ailleurs … et puis un départ n’est pas forcément définitif ! Un certain nombre de cadres en sont un très bel exemple : il sont revenus dans le Mouvement après 1, 5 ou 10 ans de coupure, nourris de leurs expériences passées.

* « Moi je ne sais pas trop, je ne veux plus être responsable, j’en ai un peu marre des enfants alors je vais arrêter je crois ».

Dommage car si l’engagement dans le Mouvement te plaît, tu peux trouver des fonctions plus adaptées à tes goûts. Ce n’est pas parce que tu ne veux plus encadrer les enfants que tu dois arrêter le scoutisme. Il y a des millions de choses à faire dans l’association ! Tu peux prendre un engagement limité dans le temps ou négocier un engagement clair : offrir une aide très ponctuelle au niveau local ou régional (sur un camp, un Week-end , un pré-camp, une formation), prendre en charge une des missions du groupe local pour continuer à aider (finances, matériels, communication…), accompagner les groupes de ta région, réfléchir à une thématique qui t’intéresse dans une commission nationale de l’association, ou encore devenir formateur… Bref, il ne manque pas de choses à faire !

Arrêter ou continuer d’être responsable, la question peut donc se poser et diverses options te sont offertes. A toi d’anticiper ce que tu souhaites ou peux faire et de permettre à ton groupe de planifier la relève. Quitter une fonction ne veut pas forcément dire arrêter d’être scoute unioniste : d’une part car changer de fonction peut combler la lassitude, les problèmes liés à la mobilité ou le manque de temps ; et d’autre part car même libéré de tes engagements, tu vas porter un regard sur la société, riche de ce que tu auras vécu, et, en témoignant de cela, tu restes membre de l’association et du projet que nous défendons !