Se développer et renforcer les groupes : la journée copains

Vous le savez peut-être, que vous soyez issus d’une lignée de scouts unionistes depuis des générations ou nouveaux parents, la méthode scoute accroît son efficacité lorsque les groupes parviennent à réunir 20 à 30 enfants. Plus de membres, c’est plus de relations et de rencontres,de possibilités de jeux ou de coéducation. En résumé, c'est plus d’enfants que le scoutisme unioniste aidera à grandir !

C’est de ce constat qu’est née la journée copain. L’idée est simple à mettre en pratique et enrichissante pour tout le groupe : établir le contact avec des enfants non-inscrits aux EEUdF et leur faire découvrir les richesses de la proposition scoute unioniste. Mais attention : cette journée, organisée au préalable par les responsables, ne s’improvise pas et nécessite une véritable « opération communication » en amont ! Tout le monde ne connaît pas le scoutisme et les préjugés peuvent freiner certains parents.

Devenez partenaire de l’opération « journée copains » : la force du bouche à oreille

Votre implication est essentielle alors n’hésitez pas à parler du scoutisme autour de vous, le bouche à oreille fait réellement son effet. Il s’agit bien sur d’aborder les choses de manière modérée, n’insistez pas, cela entraînerait l’effet inverse. Toutefois, si au cours d’une discussion, vous sentez un parent ou un enfant réceptif et intéressé, appuyez-vous sur les supports de communication existants (brochure de présentation des EEUdF, site internet, guide multimédia des parents, documents pédagogiques). C’est le moment idéal pour lui offrir une invitation à la journée copains et le mettre en contact avec les responsables du groupe local, organisateurs de l'événement. Votre travail s'arrête alors ici, l'encadrement des nouveaux venus, étape finale de la journée copains, est pris en charge par l'équipe locale.

Plus d’informations au Secrétariat national :

  • Invitation copains ici
  • Pôle développement : contactez ludovic.thomas_a_eeudf.org