Une idée-clé dont nous avons déjà parlé ici : au lieu de blâmer, décrire.

Situation_10_case_1_-_01.jpg

Lorsqu'une situation ne nous convient pas (ici, le matériel n'est pas rangé), il peut être tentant de blâmer la ou les personnes responsables (ici, l'aîné qui tient le poste de responsable du matériel). En faisant ainsi, on prend le risque de « braquer » la personne et de nuire à son estime d'elle-même. Décrire ce qui nous gêne (ici, les outils dehors non rangés) permet de mettre l'accent sur la situation problématique sans formuler de critique directe à l'encontre de la personne concernée.

Situation_10_case_2.jpg

Pour dire les choses en restant agréable, il y a de nombreuses possibilités. « Décrire » est une façon parmi d'autres d'éviter le jugement : on peut aussi émettre une demande (serais-tu d'accord pour ranger les outils ?), exprimer une émotion (j'ai peur que quelqu'un se fasse mal avec les outils qui traînent), donner de l'information (les manches en bois des outils se fendent quand ils restent dans l'herbe humide)...

Rendez-vous prochainement pour une nouvelle illustration ! La Commission Éducation à la Paix remercie chaleureusement Valérie Michel pour la réalisation de ces dessins. Avez-vous déjà lu le guide pratique « Éduquer à la Paix aux EEUdF » ?