La préparation de cette rencontre

Nous avons organisé un dîner entre les deux équipes de responsables. Cette rencontre a été importante car elle nous a permis de définir nos attentes mutuelles quant à cette journée. Elle nous a également servi dans la communication avec les enfants en amont. Nous étions déjà capables de leurs présenter les personnes qu’ils seraient amenés à rencontrer ! Nous avions prévu que les activités soient préparées par des binômes de responsables (un des EEUdF, un des EEIF). Malheureusement, cela n'a pas été possible pour des questions géographiques, ce qui a engendré un déséquilibre dans l’animation au cours de la journée. Pour le reste, nous avons partagé les tâches : les EEIF nous ont offert le déjeuner et le dîner. Le goûter nous revenait !

Une journée de partage

La journée a connu un franc succès. Les EEIF ont un vrai sens de l'accueil. Il a été facile de prendre leurs habitudes. Nous avions préparé un jeu pour leur présenter les 5 mouvements du Scoutisme Français avec notamment un jeu autour de la découverte des religions.... Dans l’ensemble ils se sont bien amusés, même s'il a été difficile de cadencer un jeu à 150 enfants par 40 degrés ! J'ai ensuite animé un Moment Spi (le jeu a été suivi d'un moment de réflexion sur un texte). Les échanges entre les enfants étaient constructifs et les avis variés. La veillée chant a été à la fois amusante et solennelle ; les carnets de chants que nous avions réalisés en commun ont été plus qu’utiles, car ils nous ont permis de participer aux chants que nous ne connaissions pas. La leçon que nous pouvons en tirer ? Il est relativement difficile de chanter d'une même voix à 170 ! Les enfants ont adoré leur journée. Lors du bilan, 86% d'entre eux ont dit vouloir renouveler l'expérience à l'avenir avec un autre mouvement (la majorité souhaitant rencontrer les SMF, un quart les SGDF). Ils ont continué par la suite à poser des questions sur la religion juive, le conflit israélo-palestinien et à s'exprimer sur les choses qu'ils ont aimées (ou pas) dans la façon dont les EEIF vivaient leur scoutisme. Néanmoins, pour certains enfants quelques préjugés persistent encore… Cette journée a aussi permis aux responsables d’avoir les clés pour répondre à leurs questions.

vis mon camp

L’engagement du Scoutisme Français dans la rencontre

Nous n’avons pas encore eu d’échange avec eux. J’espère pouvoir les recontacter bientôt et recueillir leurs avis. Si c’était à refaire, nous envisagerions peut-être une durée de rencontre plus longue, avec un projet de camp jumeau par exemple, ou des activités communes à plusieurs reprises au cours du camp. De plus, il me semble important que les futures rencontres soient préparées plus tôt par rapport à la date du camp. Nous avons eu un très bon accompagnement du Scoutisme Français sur cette rencontre, ce qui nous a permis de pouvoir mener à bien notre projet.