Mot-clé - Parents

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 4 février 2013

Mieux comprendre les pratiques des jeunes sur les réseaux sociaux

illustration_reseaux_jeunesÊtre parent d’adolescents n’est pas toujours simple…Les parents se disent parfois mal à l’aise ou inexpérimentés vis-à-vis des réseaux sociaux.
Ce guide leur propose quelques « bonnes pratiques » afin d’instaurer règles, dialogue et réflexion avec les enfants sur l’utilisation de ces sites.

vendredi 29 juin 2012

4ème édition du Tournoi de thèque en Midi-Pyrénées

Thèque_photo_nicolas
Le weekend dernier, la Région Midi-Pyrénées a réalisé la 4ème édition de son tournoi annuel de Thèque. Il était ouvert aux ainés, responsables, cadres, parents et amis.

Ce sont pas moins de 50 personnes qui ont été regroupées en 6 équipes - les Geeks de Toulouse, les Zarchi’Theque’T de Montauban (accueillant également un toulousain et un équipier de LaToileScoute), les Milles Thèques de Toulouse, les Pau Pourris (collectif Pallois/Toulousains) et deux équipes d’aînés de Toulouse, les Erainés et les Désenchainés !

Toutes ces équipes se sont affrontées dans des duels féroces, sous un soleil de plomb, alliant stratégie et corruption pour arriver à leur fin !

La trève du midi, autour d’un repas festif partagé (chacun amenant pour le bonheur de tous), permit de passer un agréable moment et de profiter de l’extraordinaire journée qui s’offrait à tous les acteurs de ce tournoi. Les verts pâturages de la zone verte de Pech David où se déroulait l’évènement y sont certainement pour beaucoup.

Et la Palme revient aux Pau Pourris qui ont réussi à ne jamais perdre de la journée (et les félicitations à Jonathan pour avoir gagné le concours du nombre de “tour du Roi” réussis. Jonathan qui n’est autre que le frère de l’organisateur/arbitre de la journée, coïncidence ? Je ne pense pas…)!!!

Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau tournoi pleins de rebondissements !!

Nicolas Dallaporta, Responsable MIDI-PYRENEES Toulouse Unité Mixte… et frère de Jonathan ;)

mardi 8 novembre 2011

S'investir dans le Mouvement en valorisant notre différence !

franz_gl_niceInterview de Frantz Kohl, conseiller du groupe local de Nice.

Tombé dans la bona* dès son plus jeune âge, Frantz Kohl nous fait partager son engagement dans notre Mouvement en tant que conseiller de groupe local.

Aux personnes qui souhaitent s’investir dans le Mouvement, il conseille d’être attentif à l’évolution du Mouvement et du scoutisme, et surtout de valoriser notre différence : Les valeurs d’éducation que nous défendons méritent d’être mises en avant dans notre société matérialiste et consumériste.
A noter : Vous pouvez accéder au site du groupe local de Nice sur la toile en cliquant ici

  • Bona : En France, surnom d’une grosse gamelle de camp fabriquée initialement par deux éclaireurs, les frères Bonnamaux, Scoutopédia

Depuis quand es-tu dans le mouvement?
Depuis un petit bout de temps, j’ai été louveteau et éclaireur. Je suis devenu conseiller du groupe local car nous avons eu envie de recréer un groupe unioniste sur Nice. Étant membre de l’Eglise Réformé et ayant fait du scoutisme, on m’a demandé d’être conseiller et j’ai naturellement accepté.

Quels ont été tes motivations pour devenir conseiller d’un groupe local ?
Je crois au projet du Mouvement et j’avais envie de m’intégrer dans un projet. Voir également des responsables très motivés m’a donné envie de m’investir et de donner du temps à ce groupe local. Je pense que c’est nécessaire, encore plus qu’avant, de s’investir dans notre Mouvement par rapport à la société dans laquelle on vit et le type d’éducation que l’on veut offrir à nos enfants. Il y a un réel besoin de cet accompagnement des générations futures et le scoutisme permet cela.

Quels étaient tes attentes par rapport au groupe local ? Qu’as-tu mis en place?
Le groupe local vient juste de se créer donc ma première attente était évidemment de mettre en place chaque branche : l’année dernière nous avons créé les louveteaux, cette année les éclaireurs et nous espérons créer la Branche aînée l’année prochaine. Nous souhaitons générer une dynamique et créer notre histoire. Je ne suis pas de Nice et je ne connais pas l’historique unioniste de cette ville. Je pense que la transmission de la culture du Mouvement est très importante. Ainsi, il faut faire le lien entre les enfants et les aînés et retransmettre l’histoire protestante.

Quel est ton rêve pour ton groupe ?
Mettre en place un groupe suffisamment ouvert où chacun puisse s’exprimer.

Quels difficultés rencontres-tu?
La difficulté principale, c’est la difficulté financière parce que nous partons de zéro, nous n’avons pas de matériel. Ce qui serait utile pour un nouveau groupe, serait d’avoir au départ un fond de roulement de 1000 euros et une ou deux tentes. La deuxième difficulté de créer un groupe lorsqu’on n’est pas originaire de la région, c’est de retracer l’histoire du groupe, nous n’avons pas d’archives et pas de contacts avec les anciens. Nous aimerions savoir pourquoi les groupes précédents se sont arrêtés.
Puis, il faut aussi faire comprendre aux anciens scouts que nous sommes dans une situation très concurrentielle et que nous ne pouvons pas faire camper des enfants dans des tentes trop abimées, il faut avoir du matériel décent. Cependant, nous avons vite surmonté ces difficultés car nous avons été très soutenus par l’Eglise Réformé. Heureusement qu’ils étaient là, car c’est eux qui nous ont financé sur le moment. Ils nous ont offert un super local avec un terrain, un local spécifique pour les louveteaux et un local spécifique pour les éclaireurs. La difficulté c’est aussi de recruter et trouver des cadres et des responsables qui ont fait du scoutisme dans une région où il n’y avait plus de scoutisme.

Et comment avez-vous réussi à mobiliser des cadres et des responsables ?
Pour les responsables, nous avons été accompagnés et appuyés par Marine Lucas (Chargé de développement en Provence), ce qui a été très utile. Ensuite, nous avons créé tout de suite un site Internet. Même si ça prend du temps, je pense qu’utiliser les moyens de communication et être attentif aux administrations est important : créer un site Internet et une adresse mail, écrire au Maire et au Conseiller Général, les rencontrer.
Ensuite, nous avons collé des affiches dans les universités et dans l’ensemble des paroisses, envoyé des articles dans Nice matin (quotidien local) et utilisé les bulletins de paroisse. Après, c’est surtout le bouche à oreilles. Pour les cadres, ça se fait beaucoup par connaissance, les copains de copains et membres de famille. Nous avons également tout de suite intégré le pasteur comme cadre local.
Maintenant, le problème c’est de recruter des enfants.

Es-tu satisfait aujourd’hui de la dynamique du groupe ?
Oui, je préférais que ce soit encore plus dynamique : plus d’enfants, plus de responsables, plus d’argent, … Mais je trouve qu’en neuf mois, nous avons bien travaillé, nous avons organisé beaucoup de choses et réussi à mobiliser du monde à travers, entre autres, une journée centenaire et une exposition.

Et quels sont vos projets pour la suite ?
Aujourd’hui, le but c’est de consolider l’équipe de responsables et le projet principal est d’ouvrir la branche aînée l’année prochaine car je pense très important que les trois branches soient réunies. Et bien sûr, de continuer le développement numérique et de consolider le financement du groupe.

Un conseil à donner pour des personnes qui souhaiteraient s’investir comme tu l’as fait ?
Il ne faut pas se décourager ! Il faut croire au projet et il faut lire tout ce qu’il y a dans la bibliothèque numérique. C’est très important parce que le vocabulaire change. Il faut être au clair avec le projet éducatif des différentes branches autrement on risque de considérer qu’on fait du scoutisme comme il y a 30 ans. Il faut également aller à la formation 1,2,3 cadres, d’une part pour se motiver et d’autre part pour connaître les projets des autres.

Un conseil à donner aux parents ? Il ne faut pas hésiter à s’investir, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés. Si vous pouvez offrir un covoiturage ou si vous savez faire des gâteaux, coudre des foulards, aiguiser des couteaux, … Nous sommes ouverts à toutes les aides et tous les savoir-faire que vous êtes prêts à apporter. Participer à la vie de son enfant et du scoutisme est une belle expérience qu’offre le Mouvement. Dans un monde matériel et commercial, le Mouvement apporte un projet et des valeurs différents : l’éducation à la paix, à l’environnement, … Aux parents qui ne connaissent pas le scoutisme, nous sommes là pour vous accompagner avec votre enfant dans cette univers riche en expériences et découvertes. Nous sommes ouverts à tous.

centenaire_nice Fête du centenaire du Groupe local de Nice

lundi 17 janvier 2011

Pour vos stages en entreprises... Activez le réseau unioniste !

Parfois, la nécessité de faire un stage en cours d’étude peut venir menacer la participation à un camp d’été. Les stages d’été sont en effet souvent plus faciles à trouver en juillet qu’en août, et les stages de fin d’étude qui commencent au printemps laissent rarement la possibilité de prendre 2 à 3 semaines de vacances au milieu pour assurer un camp. Du coup, des équipes de responsables sont désorganisées, des enfants partent au camp sans leur resp préféré…

Mais ce n’est pas une fatalité. Certains maîtres de stage peuvent comprendre le sens et la pertinence de votre engagement, et s’organiser pour vous libérer en juillet.

Au premier rang de ces maîtres de stage exceptionnels se trouvent évidemment… les anciens du Mouvement et les parents des enfants dont vous vous occupez !

Alors, n’hésitez pas à faire part aux cadres et aux parents de votre groupe local de vos recherches de stage. Utilisez le réseau unioniste, vous augmenterez votre probabilité de trouver un stage ET de camper cet été !

lundi 19 octobre 2009

Guide des parents

Guide des parentsLes Eclaireurs Unionistes viennent d’éditer un tout nouveau guide qui sera envoyé aux familles dans les prochains jours. Ce guide de 36 pages destiné aux parents présente le mouvement, son projet et son organisation. Plus encore, il apporte des réponses concrètes aux questions que chaque parent d’adhérent est en droit de se poser : que va faire mon enfant toute l’année ? A quel rythme ? Quelle formation reçoivent les responsables ? Comment les remercier pour leur action bénévole ? En quoi consiste la vie spirituelle aux Eclaireurs Unionistes ?… Ce guide délivre des conseils également pour coudre ses insignes, et adopter des gestes éco-citoyens.

Téléchargez le “Guide des parents”