Mot-clé - Responsables

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 février 2014

La Rencontre des jeunes européens 2014

bannernewssection-925x332.jpg

Vous avez des idées pour construire une Europe meilleure?

Le parlement Européen va ouvrir ses portes à plus de 5000 jeunes entre 16 et 30 ans issus de 28 états membres. Le but est de donner la chance aux jeunes de présenter leurs idées pour l'Europe à des décideurs clés.

Le scoutisme français va envoyer un groupe qui sera chargé d'animer une activité.

C'est donc au milieu de 30 responsables des Scouts et Guides de France, des Eclaireurs de France, des Scouts Musulmans de France et des Eclaireurs Israélites que vous construirez cette activité.

Si vous êtes intéressés, ou que vous voulez avoir plus d'info, contactez la commission internationale à international_at_eeudf.org (remplacer _at_ par @) et visitez le site http://www.europarl.europa.eu/eye20...

Quand ? du 9 au 11 mai 2014
Où ? au parlement Européen à Strasbourg
Qui ? tout adhérent aux EEUdF de 17 à 30 ans, motivé pour vivre un projet international dans la diversité du scoutisme français.

jeudi 5 décembre 2013

Journée mondiale du bénévolat et du volontariat : Merci à tous nos bénévoles !

C’est aujourd’hui la journée mondiale du bénévolat et du volontariat, l’occasion pour nous de témoigner de l’importance que cela représente dans notre association.

Remercions donc les 1500 bénévoles qui, chaque année, s’engagent et permettent aux enfants qui nous sont confiés de vivre des aventure extraordinaires et de s’épanouir dans une société plus fraternelle.

Responsables, cadres, ami(e)s, investis actuellement ou par le passé, c’est par votre engagement chaque jour renouvelé que notre action est possible. La pluralité de vos compétences, le temps donné, l’investissement personnel sont tout autant de richesses qui nous permettent de construire ce monde meilleur auquel nous rêvons.

Quoi de mieux pour vous remercier en ce jour que de vous transmettre cette lettre de parent qui pourrait être adressée à chacun.e d’entre vous.

Un festival de MERCI

Je m’adresse ici en particulier à nos deux chefs de camps louveteaux et éclaireurs qui ont permis à nos 50 Privadois de partir en camp. Plus généralement à travers eux, nous saluons très amicalement tous les autres chefs de camps et bien sûr tous les responsables qui ont proposé à nos porteurs de foulards, aux quatre coins de la France, de vivre une pleine, complète et totale aventure pendant 2 à 3 semaines.

Un MERCI « palme d’or » appuyé à nos chefs de camps qui prennent la lourde responsabilité de faire camper, ici par un jumelage, là en groupe local, nos 5 000 unionistes.

Un MERCI sincère « prix d’interprétation féminine et masculine » à tous les responsables qui ponctionnent sur leur temps personnel (ils ont aussi une vie personnelle, scolaire, professionnelle à bâtir) pour s’occuper de nos petits. Dans notre société de consommation où le chacun pour soi domine, il est doux de voir des jeunes s’impliquer activement pour les autres, donner de leur énergie, de leur argent souvent, de leur temps toujours.

Un MERCI puissance dix « prix du meilleur montage » pour toute cette organisation, cette logistique, cette intendance, cette capacité à réunir deux meutes, des équipes, une troupe, des groupes, à provoquer des rencontres.

Un MERCI pittoresque « prix combiné du meilleur décor et du meilleur dialogue » pour ces lieux de camps dénichés, les explos réalisées, ces jeux de piste, ces folklores toujours colorés et porteurs de sens.

Un MERCI sonore « prix de la meilleure musique » pour toutes ces chansons partagées, pour toutes ces paroles échangées, pour ces brassages d’idées.

Un MERCI pédagogique « prix de la mise en scène » pour toutes ces leçons de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être. La vie en collectivité est une bonne école de la vie, surtout lorsqu’elle s’appuie sur une charte, des valeurs et sur une pédagogie à laquelle nous adhérons tous.

Un MERCI vibrant « prix du meilleur espoir » à tous les éclaireurs et aînés qui envisagent déjà d’être un jour, à leur tour, des responsables.

Un MERCI plein de fierté « prix du meilleur scénario » pour tous les responsables fraîchement validés.

Un MERCI anonyme « prix du meilleur second rôle » à toutes celles et ceux qui ne se retrouvent pas dans les catégories précédentes (les parents, les cadres, les amis) mais qui ont su oeuvrer dans un recoin du local ou dans l’ombre d’un lieu de camp et apporter eux aussi une pierre à la mise en place patiente et joyeuse de tous ces camps.

Un MERCI d’honneur « prix spécial du jury » pour l’ensemble de leur oeuvre à tous les responsables et chefs de camp, pour votre arrogante jeunesse, votre créativité, votre enthousiasme, votre temps et énergie, vos dévouements, votre bénévolat illimité. Nous avons vu partir nos petits pliés sous leur sac à dos trop grands, nous les avons vu revenir, parfois sales, le linge au fond bien roulé en boule et aux odeurs curieuses, mais avec quelque chose en plus : 3 semaines d’aventure et de vie loin de nous, 3 semaines de souvenirs (dont on ne saura que peu), souvenirs qui vont être gravés au plus profond de leur disque dur intime, 3 semaines de souvenirs qu’ils pourront, à chaque fois que nécessaire, tout au long de leur vie, ressortir comme autant de soleils.

Pour nous avoir fait grandir un peu plus nos petits, nous vous adressons, très chers responsables, un festival de MERCI. Rien n’est meilleur qu’un bon souvenir.

Signé,

Un papa

Retrouvez ce message dans notre Lettre aux amis de cette fin d'année consacré au Bénévolat et à l'engagement en cliquant lettre aux amis Bénévolat

mardi 23 avril 2013

Retour sur les stages de formation des vacances d’hiver !

C’était il y a quelques mois déjà mais un retour rapide sur les stages de février/mars s’impose ! C’est que côté formation cela n’a pas chômé !

C’est ainsi que près de 120 responsables et 25 formateurs qui se sont lancés dans l’aventure formation. Répartis sur cinq stages aux quatre coins de France la diversité de notre proposition formative a pu s’exprimer pleinement durant ces 15 jours de formation.
Formation à l’animation ou formation à la direction, chacun a pu découvrir ou approfondir ses connaissances en animation et en scoutisme. Au programme : projet de l’association, pédagogie, gestion de grands évènement , campisme et vie dans la nature.
Tout autant de notions et de thématique qui permettent à chacun de faire vivre un scoutisme riche aux enfants qui nous sont confiés !

La formation est obligatoire, et ce n’est pas pour rien ! Vous noterez, pour les retardataires, que les deux dernières sessions de l’année se dérouleront du 25 juin au 2 juillet à Saint-Loup Lamairé (dans le 79). il reste encore des places à prendre mais ne tardez pas !

mardi 12 mars 2013

J’ai acquis énormément d’expérience en production et création d’activités

Marie_retoucheeMarie Liets est responsable unité mixte en Normandie. Elle revient ici sur les apports du stage d’approfondissement BAFA organisé durant les vacances de Noël et qui lui a permis de se former à la coopération et à l’autonomie.

Lire la suite...

jeudi 14 février 2013

RESPONSABLES : Les relations hommes/femmes dans le Mouvement : notre rôle éducatif

mixité_resp

Lors de chaque activité, le Projet Educatif des EEUdF est mis en œuvre. Chacun de nos choix, de nos attitudes, de nos projets ont un impact sur les enfants dont nous avons la responsabilité. Que leur transmet-on en matière de relations garçons/filles ? Est ce que nos activités permettent à chacune et chacun de se sentir libres et épanouis de leurs choix ? À quel point reproduisons nous les inégalités hommes/femmes et les rapports de domination qui existent dans la société ?

Autant de questions que le Mouvement t’invite à te poser suite au travail de la COMIX, la Commission Mixité. L’AG 2013 a été l’occasion de lancer cette dynamique, autour de la conférence de Nicole Mosconi*, d’ateliers sur la mixité et du lancement d’un Guide d’Outils pour la Mixité, le GO-mix. Parles-en avec les délégués que tu as élus lors de ton Aregi !

Lire la suite...

mardi 29 janvier 2013

Retour sur l'Assemblée générale du26 et 27 janvier !

photo_AG

La région Alsace-Lorraine nous accueillait à Strasbourg pour un week-end d’assemblée générale intense et convivial les 26 et 27 janvier.

Au coeur de ce temps d’échanges et de partages : le rapport moral d’Elsa Bouneau, présidente du Mouvement, la présentation du rapport d’activité 2011-2012 par Adrien Chaboche, et un atelier sur le thème de la Mixité. Choucroute au CIARUS suivi d’un jeu de piste dans les rues de Strasbourg ont ponctué la journée samedi ! Le programme du Dimanche était tout aussi chargé : bilan financier et votes ! L’assemblée a confirmé Elsa dans son rôle de présidente pour la 2ème année.

Voici également la liste des élus :

  • Kim Delagarde
  • Céline Moirod (nouvelle administratrice)
  • Jean Marc Lefebvre (nouveau administrateur)
  • Tovohery Rabefitia (nouveau administrateur)

“mèrsi vilmools” à l’équipe organisatrice !

Envie de (re)vivre les moments forts du week-end ?

Voir l’interview de Carine Lang, coordinatrice Alsace-Lorraine sur Alsace matin le 25 janvier 2013 (à 8’45) ici
Lisez l’article publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace ici
Retrouvez également la page du journal d’Alsace consacrée à l’AG ici
Découvrez l’article de LaToileScoute sur cette AG ici

Vous n’avez pas lu le rapport d’activité ? Pour une première lecture ou une session de rattrapage, c’est ici !

mardi 13 novembre 2012

Prochaine Assemblée Générale en Alsace les 26 et 27 janvier !

Logo_AG_2012L ‘Assemblée Générale aura lieu les 26 et 27 janvier sur le thème “l’Alsace dans toute sa splendeur” !!!
Les réunions et le couchage seront organisés au CIARUS, 7 rue Finkmatt, 67000 STRASBOURG.

Les inscriptions se font, comme chaque année, sur le SI, rubrique Rassemblement.

Au Programme

Samedi 26 janvier

Accueil à partir de 13h au CIARUS

Séance plénière de 14h30 à 18h.

Soirée : Veillée fun à travers Strasbourg à partir de 20h30

Dimanche 27 janvier

9h à 12h: AG

12h apéritif avec réception des officiels

14h à 16h: AG


Vous avez des questions concernant l’organisation ou la logistique ? Contactez Irène-Lucie NIORT à l’adresse : irluni@yahoo.fr

mardi 30 octobre 2012

5 raisons de bien définir son projet pédagogique

dossier_pedagoVous en avez tous parlé, rêvé ou cauchemardé ?

Le projet pédagogique constitue l’approche pratique du Projet éducatif dont il découle directement. En stage ou en région, formateurs et équipiers n’ont que ce mot à la bouche.

Vous vous demandez peut-être quel est son intérêt ? En un mot : primordial.

Cet article vous donne 5 bonnes raisons de le définir le plus précisément possible ! Pour lire la suite, cliquez ici

vendredi 24 août 2012

La visite de camp, garante de la qualité de la formation du Mouvement

Viste_de_camp

Appréhendée par les responsables et chefs de camps, la visite de camp est pourtant une étape clé de la formation pour celles et ceux qui encadrent les plus jeunes. Pourtant, le visiteur est avant tout un formateur qui vient aider, soutenir, former et évaluer les chefs de camps (et les responsables). Il suit un certain nombre de principes déontologiques chers aux EEUdF …

Les étapes de la visite

La visite débute par une visite du lieu de camp, le plus souvent avec le chef de camp. Cette première étape est l’ occasion de sonder l’ambiance, de vérifier que les normes d’hygiènes sont respectées, en résumé, de se faire un avis général sur le camp. Le visiteur participe ensuite au repas et parfois à l’activité de l’après-midi. Il peut dans certains cas apporter son aide durant les installations, les courses ou l’animation en cours. Il visite également l’intendance et l’infirmerie. Pour terminer, une étape administrative est organisée afin de vérifier les documents obligatoires, les cotisations et les cahiers de comptabilité.

Durant la journée, le visiteur consacre un entretien d’une heure et demi avec le chef de camp au cours duquel il se réfère au livret du visiteur. C’est lors de cet échange qu’il va pouvoir faire un retour positif ou négatif sur chacun des points observés durant la visite. A l’issu de cet entretien, un avis favorable ou défavorable est émis et le visiteur propose des pistes de progression pour permettre au stagiaire d’évoluer dans sa fonction. Après quoi un rappel est fait sur les étapes de validation de la formation (dates de rendus de bilans à la COFO, envoi des certificats, etc..)

Le livret du visiteur est alors renvoyé au SN et clôture la visite de camp.

Le principe de l’évaluation en formation

L’évaluation en formation à deux objectifs principaux : d’une part, faire progresser le stagiaire dans l’acquisition de ses capacités et les reconnaître ; les formateurs et le stagiaire en étant co-acteurs. D’autre part, formaliser cette reconnaissance par une validation (délivrance d’un diplôme) ; les formateurs en étant responsables.

Cette démarche d’évaluation respecte nombre règles déontologiques chères au Mouvement. Elle s’articule atour de plusieurs grands axes : l’évaluation des capacités individuelles, l’évaluation basée sur l’observation, le respect de règles pratiques et enfin, la mise en œuvre d’une démarche au cœur de laquelle se place le stagiaire, véritable acteur de son évaluation.

Le formateur entre en jeu dans le cadre d’un soutien, d’une aide dans le processus de formation du stagiaire. Son évaluation et la validation de la formation doivent être fondamentalement constructives pour le bénéficiaire.

Pour rappel, la déontologie concerne tous les acteurs du Mouvement, à quel niveau ils soient.

Envie d’en savoir plus ? Consultez le dossier Méthode de la Formation et le mode d’emploi du visiteur

vendredi 11 mai 2012

L’envie et le plaisir de porter le projet éducatif des EEUdF.

Photo_interview_remiRémi Goguel, Secrétaire Général depuis 8 ans, partage avec nous sa passion pour sa fonction et pour le Mouvement.

Tu occupes le poste de Secrétaire Général depuis 8 ans maintenant, qu’est ce qui t’as poussé à prolonger ton mandat ?

Je m’étais engagé pour 2 ans au départ. Il se trouve que des raisons personnelles et des conditions internes ici, m’ont amené à prolonger mon engagement. Ma fonction a notamment connu des évolutions qui m’ont amenées à élargir mes missions et à relever de nouveaux défis pour le Mouvement. Chaque changement a renouvelé mon intérêt pour le poste.

Qu’est ce qui te plait dans ce poste ?

D’abord, la possibilité de progresser ! J’ai appris dans de nombreux domaines. Les responsabilités et les missions riches et variées attachées à la fonction de Secrétaire Général, m’ont permis d’être pleinement associé à la conduite du changement dans l’association pendant ces huit années, avec les instances dirigeantes bénévoles, Conseil d’Administration et Bureau.

Au départ ma fonction était très centrée sur la gestion administrative de l’association, puis en 2007 nous avons créé le poste de responsable administratif et financier, ce qui m’a permis de me consacrer au développement du Mouvement et de ses partenariats. Il y a aussi une forte dimension de représentation extérieure dans la fonction que j’occupe, avec une multiplicité de partenaires ecclésiaux, institutionnels, scouts, etc. qui m’a énormément plu.

J’aime aussi la dimension collective de l’action, le travail en équipe et en réseau. J’ai la chance d’animer l’Equipe Nationale, dont les salariés sont aussi militants du projet de l’association. Cette équipe rassemble aussi des bénévoles et ponctuellement des stagiaires et des volontaires en service civique. D’autre part j’ai collaboré avec plusieurs équipes de Bureau successives. Je trouve enthousiasmant de travailler avec des militants associatifs très engagés. Par ailleurs, le projet éducatif que porte l’association, donne un véritable sens à mon travail. Le projet des EEUdF, les buts et l’impact social qu’il vise, nous place dans une configuration différente de celle de l’ entreprise à but lucratif, en terme de sens et de rapport au travail.

Quelles sont les grandes orientations ou décisions prises pour le mouvement et auxquelles tu as contribué ?

J’ai contribué à l’élaboration des orientations à long terme de l’association à travers la préparation du rapport d’orientation 2008-2020, avec notamment un axe fort sur l’éducation à la protection de la nature et à une forme de vie simple. Il y a là pour moi un enjeu essentiel pour l’avenir.

J’ai participé à l’impulsion de la stratégie de développement, qui a permis au Mouvement de retrouver le chemin de la croissance, avec une hausse des effectifs de 25% au cours des quatre dernières années. Pour financer cet effort de développement, j’ai aussi contribué à redynamiser le réseau d’amis et de donateurs qui soutiennent l’action du Mouvement.

Mais bien sûr tous les résultats obtenus sont d’abord le fruit d’un travail collectif, collaboratif, porté par l’ensemble des membres de l’association.

Tu vas prochainement passer le relai à un successeur. A ton avis, quels défis doit-il s’attendre à devoir relever ?

Sur l’éducation à la protection de la nature, l’un des principaux défis sera de composer une équipe de bénévoles pour porter ce dossier qui est actuellement en panne.. Sur le développement des ressources, nous engageons actuellement un programme de recherche de « grands donateurs », qui suppose une approche renouvelée de nos relations avec nos donateurs et plus largement avec notre réseau.

Le prochain secrétaire général devra aussi soutenir et accompagner le Bureau et l’équipe en charge du développement, dans la mise en œuvre du nouveau plan de développement et d’une stratégie globale qui visera à articuler le développement avec beaucoup d’autres leviers et vecteurs de croissance.

Actuellement nous cherchons mon successeur, le recrutement est en cours et j’espère avec ces quelques lignes, susciter de l’intérêt pour ce poste !

Pour visualiser l’offre de poste, cliquez ici

Propos recueillis par Marjorie Leduc

lundi 16 avril 2012

La médiation, ça marche, même entre responsables !

Lors d’un des camps que tu dirigeais, tu as utilisé la médiation pour traiter un conflit entre deux responsables. Peux-tu nous décrire la situation ?

Je dirigeais un camp, avec la même équipe de responsables que pendant l’année. Parmi les responsables, deux ne s’entendaient pas bien : ils se lançaient des piques régulières, se cherchaient en permanence. L’un était en position de dominateur, l’autre de dominé.
J’avais essayé de régler ce conflit pendant l’année, en anticipant pour le camp et j’avais alors discuté avec chacun. L’un percevait l’autre comme hautain et suffisant mais passait au-dessus en affirmant que ça ne l’affectait pas. L’autre ne comprenait pas pourquoi le premier lui en voulait ni pourquoi il avait ce comportement mais y répondait de la même manière. Il vivait très mal la situation.

Lire la suite...

vendredi 9 mars 2012

Assises des formateurs du 31 mars au 1er avril

Assises flyer OK

Prépare-toi à vivre l’évènement du nouveau siècle !!!!!!

Une occasion immanquable de rencontres, de partages, d’échanges entre formateurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain, cadres et amis de la formation. 3 cursus adaptés à chacun, qui te permettront de te perfectionner au mouvement d’aujourd’hui et d’être acteur de la formation de demain.

Un week-end chargé de nouveaux souvenirs inoubliables à vivre du 31 mars 10h au 1er avril 16h  !

Réserve ta place dès maintenant sur le système d’information à la rubrique évènement.

Pour plus d’information, visite la page du site dédiée à cet évènement ici

mercredi 19 octobre 2011

101 actions en partenariat avec le groupe de réflexion « Pas en Notre Nom » : soirée sur la thématique « Nos identités, mes craintes. De la peur de l’autre à la peur pour l’autre. »

Sommes-nous étrangers les uns aux autres ?

« …L’identité se construit moins dans le rapport à soi que dans le rapport à l’Autre et dans sa différence… » C’est autour de cette réflexion que les responsables et aînés ont organisé une soirée de débats ce samedi au temple des Batignolles à Paris.

2011_10_12_cimade_publicSoirée lancée par les EEUdF : En tant que membre actif des EEUdF, Benoît Trouvé à inauguré cette soirée avec un discours. Il a ainsi remercié le partenariat construit sur ce projet avec la Cimade, le groupe œcuménique Pas En Notre Nom, Arc en Ciel Théâtre et bien sûr les aînés et responsables grandement investis dans ce beau projet. Il a également rappelé les enjeux de cette soirée : prendre conscience de nos différences et les accepter telles quelle aide à dissiper sa peur de l’autre.

2011_10_12_cimade_ainesTémoignage d’Argentine ! Les aînés de Bois Colombes ont poursuivi la soirée en théâtralisant des témoignages de leur projet d’échange interculturel dans la banlieue de Buenos Aires. Le partage du repas, le rapport au travail et au corps, le comportement d’un directeur d’association argentin autoritaire sont autant de situations ou ils se sont sentis mis en difficultés. La découverte de l’Autre n’est pas facile, elle peut choquer et remettre en question. Mais se donner les moyens d’aller vers lui c’est dépasser nos différences et grandir.

2011_10_12_cimade_tfThéâtre Forum : En quête d’identité ! La soirée s’est poursuivie par un temps de Théâtre forum préparés avec Arc en Ciel Théâtre, les foyers de réfugiés de Massy et les EEUdF. Divers thèmes autour de l’identité étaient proposés : Présentation à ses parents de sa petite amie noire, Un jeune militant d’un parti politique à la rencontre des habitants de son quartier défavorisé et son lot de résignations et Des demandes de récépissés de réfugiés à la préfecture. Petit à petit, les membres du public se sont pris au jeu du théâtre forum. Ils se sont questionnés : Qu’est qu’on a vu ? Qu’est-ce qu’on voudrait changer ? Comment faire évoluer la situation ? Les personnes présentes ont accepté d’entrer sur scène pour devenir les protagonistes et ont été applaudies par le reste du public.

Lectures et méditations : Enfin, un éclairage biblique de la question de l’identité a été proposé à l’assemblée : des responsables unionistes à la lecture et autre pasteur, prêtre ou pope pour nous faire part de leur analyse et de leur questionnement.

Le tout a été ponctué par un buffet simple et original ! Soupe et petit pain dans une ambiance chaleureuse pour conclure cette soirée pleine d’émotion et de réflexion.

2011_10_12_cimade_tf2

logo_101actions

mercredi 12 octobre 2011

Une soirée témoignage à ne pas manquer !

Dans le cadre des “101 actions”, en partenariat avec la Cimade et le groupe œcuménique Pas En Notre Nom, des aînés et responsables proposent une soirée sur le thème de l’identité. Elle se déroulera le samedi 15 octobre 2011 de 18h à 22h au temple des Batignolles à Paris (44 boulevard des Batignolles, métro Rome (2) et Place de Clichy (2,13).

lacimade_eeudfLa soirée se déroulera en 3 temps :

  • Témoignage d’une équipe d’aînés unioniste de Bois Colombes sur leur projet d’échange interculturel dans la banlieue de Buenos Aires.
  • Temps de théâtre forum. Initier des situations jouées par des comédiens pour faire réagir puis participer l’assemblée. Les pièces seront préparées avec Arc en Ciel Théâtre, les foyers de sans papiers de Massy et les EEUdF
  • Lectures et méditations

Le tout sera ponctué par un buffet simple et original. D’autre part, nous cherchons des responsables ou aînés intéressés pour venir nous donner la main sur la partie Théâtre Forum. Si tu es disponibles pour nous aider, merci d’écrire à benoit.trouve@eeudf.org

Les “101 actions” sont les actions que chaque groupe local est invité à proposer pour le nouveau siècle de scoutisme qui s’ouvre à nous.

Pour consulter l’affiche de cet évènement, cliquer sur PENN Affiche 2011_BDF.
Pour plus de renseignements, contacter Benoit Trouvé au 06 84 84 96 76.

jeudi 28 avril 2011

Recherche jumelage unité BM

Sillery est un lieu de camp rattaché au camp du centième dans le Nord et composé d’une jeune unité de 7 enfants de première année. Céline, chef de camp expérimentée de Sillery, recherche un jumelage avec une unité BM ayant au moins 2 responsables.

Pour la contacter : eeudf.reims.bm@hotmail.fr