vendredi 24 août 2012

La visite de camp, garante de la qualité de la formation du Mouvement

Viste_de_camp

Appréhendée par les responsables et chefs de camps, la visite de camp est pourtant une étape clé de la formation pour celles et ceux qui encadrent les plus jeunes. Pourtant, le visiteur est avant tout un formateur qui vient aider, soutenir, former et évaluer les chefs de camps (et les responsables). Il suit un certain nombre de principes déontologiques chers aux EEUdF …

Les étapes de la visite

La visite débute par une visite du lieu de camp, le plus souvent avec le chef de camp. Cette première étape est l’ occasion de sonder l’ambiance, de vérifier que les normes d’hygiènes sont respectées, en résumé, de se faire un avis général sur le camp. Le visiteur participe ensuite au repas et parfois à l’activité de l’après-midi. Il peut dans certains cas apporter son aide durant les installations, les courses ou l’animation en cours. Il visite également l’intendance et l’infirmerie. Pour terminer, une étape administrative est organisée afin de vérifier les documents obligatoires, les cotisations et les cahiers de comptabilité.

Durant la journée, le visiteur consacre un entretien d’une heure et demi avec le chef de camp au cours duquel il se réfère au livret du visiteur. C’est lors de cet échange qu’il va pouvoir faire un retour positif ou négatif sur chacun des points observés durant la visite. A l’issu de cet entretien, un avis favorable ou défavorable est émis et le visiteur propose des pistes de progression pour permettre au stagiaire d’évoluer dans sa fonction. Après quoi un rappel est fait sur les étapes de validation de la formation (dates de rendus de bilans à la COFO, envoi des certificats, etc..)

Le livret du visiteur est alors renvoyé au SN et clôture la visite de camp.

Le principe de l’évaluation en formation

L’évaluation en formation à deux objectifs principaux : d’une part, faire progresser le stagiaire dans l’acquisition de ses capacités et les reconnaître ; les formateurs et le stagiaire en étant co-acteurs. D’autre part, formaliser cette reconnaissance par une validation (délivrance d’un diplôme) ; les formateurs en étant responsables.

Cette démarche d’évaluation respecte nombre règles déontologiques chères au Mouvement. Elle s’articule atour de plusieurs grands axes : l’évaluation des capacités individuelles, l’évaluation basée sur l’observation, le respect de règles pratiques et enfin, la mise en œuvre d’une démarche au cœur de laquelle se place le stagiaire, véritable acteur de son évaluation.

Le formateur entre en jeu dans le cadre d’un soutien, d’une aide dans le processus de formation du stagiaire. Son évaluation et la validation de la formation doivent être fondamentalement constructives pour le bénéficiaire.

Pour rappel, la déontologie concerne tous les acteurs du Mouvement, à quel niveau ils soient.

Envie d’en savoir plus ? Consultez le dossier Méthode de la Formation et le mode d’emploi du visiteur

jeudi 31 mai 2012

Le bénévolat : un atout à valoriser sur ton Cv !

illsutration_bénévolat_redim

Tu fais partie des 14 millions de français bénévoles dans une association. Les bénévolats concernent aussi bien des actions au sein de structures culturelles, que sportives, solidaires, environnementales ou sociales. C’est bien sur un moyen de se rendre utile, mais pas seulement ! Car ces expériences extra-scolaires constituent de vrais atouts à valoriser dans un Cv et un moyen d’enrichir son profil de nouvelles compétences.

Le bénévolat, une formation à valoriser dans la recherche de stage ou d’emploi

Les actions menées dans le cadre de ton bénévolat aux EEUdF te permettent d’acquérir une réelle maturité et une confiance en soi. Elles peuvent être mises en valeur lors d’un entretien d’embauche (ou pour décrocher un stage).
N’hésite pas à t’exprimer sur ton expérience et sur le projet éducatif des scouts : la prise d’initiatives ou de responsabilités, la préservation de la nature ou le sens du collectif sont des valeurs attendues par bon nombre de recruteurs.

Tu peux également faire valoir les formations dispensées aux EEUdF qui enrichissent ton parcours unioniste. Ces arguments peuvent se révéler persuasifs et faire la différence si les missions du poste ou du stage que tu pourvois concernent la conduite de projets, la planification, ou encore l’organisation d’ un évènement. La plupart nécessite un bon relationnel et l’esprit d’équipe, autant d’atouts dont tu disposes et dont ton bénévolat peut apporter la preuve si tu n’as pas d’expériences professionnelles au préalable.

Et si tu hésites encore à mentionner ton engagement ici (ou pour une autre association), sache que 61 % des 300 anciens bénévoles de l’AFEV (Association pour la Fondation Etudiante de la Ville), estiment que leur expérience a eu une incidence sur leur parcours professionnel. Convaincu ?

Et du point de vue d’un employeur ?

Les qualités de bénévole sont appréciées par les responsables des ressources humaines. En effet, trois quart des recruteurs sondés lors de l’étude de l’Afev affirment avoir déjà embauché des jeunes ayant mené une activité bénévole au sein d’une association. Tous s’accordent pour déceler des qualités d’investissement, de participation et de travail en équipe. 60 % d’entre eux remarquent que des bénévoles s’intègrent plus rapidement dans l’entreprise grâce aux acquis dus à leur engagement, leur ouverture d’esprit et leur réactivité. Entre expérience unique et utilité professionnelle, le bénévolat cumule de nombreux aspects positifs pour une future carrière professionnelle. Alors à vos CV !

lundi 17 janvier 2011

Pour vos stages en entreprises... Activez le réseau unioniste !

Parfois, la nécessité de faire un stage en cours d’étude peut venir menacer la participation à un camp d’été. Les stages d’été sont en effet souvent plus faciles à trouver en juillet qu’en août, et les stages de fin d’étude qui commencent au printemps laissent rarement la possibilité de prendre 2 à 3 semaines de vacances au milieu pour assurer un camp. Du coup, des équipes de responsables sont désorganisées, des enfants partent au camp sans leur resp préféré…

Mais ce n’est pas une fatalité. Certains maîtres de stage peuvent comprendre le sens et la pertinence de votre engagement, et s’organiser pour vous libérer en juillet.

Au premier rang de ces maîtres de stage exceptionnels se trouvent évidemment… les anciens du Mouvement et les parents des enfants dont vous vous occupez !

Alors, n’hésitez pas à faire part aux cadres et aux parents de votre groupe local de vos recherches de stage. Utilisez le réseau unioniste, vous augmenterez votre probabilité de trouver un stage ET de camper cet été !