Mot-clé - elsa bouneau présidente EEUdf

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 18 juillet 2012

Communiqué de notre présidente Elsa Bouneau

elsa_bouneau

C’est avec une certaine émotion que j’apprends que ce jour nous avons dépassé la barre des 6000 adhérents

Au delà de ce seuil symbolique, je veux remercier chacun d’entre vous d’avoir pris à cœur l’élan développement dès 2008, cadres régionaux, nationaux, membres de l’équipe nationale, Responsables, partenaires, parents.

Ce sont bien vos efforts conjugués, votre énergie, vos actions, qui permettent aujourd’hui à 4462 enfants et 1538 adultes de vivre ou participer à cette ambitieuse aventure qu’est le scoutisme unioniste.

Sachez que nous mettrons tout en œuvre dans le nouveau plan de développement pour continuer la pérennisation des groupes, permettre aux régions d’apporter l’accompagnement là où il est nécessaire, de développer de nouveaux groupes, par le soutien apporté par l’EN et les commissions, afin de permettre à plus d’enfants de vivre cette pertinente proposition éducative.

Vous renouvelant mes plus sincères remerciements, à vous tous, acteurs de ce succès,

Elsa Bouneau

jeudi 1 mars 2012

Interview d'Elsa Bouneau, présidente des EEUDF

elsa-presidente-AG

Fraîchement élue Présidente des EEUDF lors de la dernière Assemblée Générale, Elsa Bouneau a pris le relais de Vincent De Falguerolles et intègre le nouveau Bureau. Investie depuis toujours dans le scoutisme unioniste, la nouvelle Présidente entend poursuivre et mettre en oeuvre les grandes orientations définies dans le projet éducatif et le rapport d’orientation qu’elle nous présente ici.



Elsa Bouneau, tu es la nouvelle Présidente des Eclaireurs et éclaireuses Unioniste de France. Quel est ton rôle dans cette nouvelle fonction ?

Comme tout président d’association, mon rôle est de représenter celle-ci dans les actes de la vie civile, de convoquer les différentes instances (que ce soit le conseil d’administration ou encore l’assemblée générale). Je suis également garante des orientations définies par l’assemblée générale à qui je rends des comptes tous les ans dans un rapport moral. Enfin, je représente l’association auprès des partenaires, ecclésiaux, scouts ainsi qu’auprès des partenaires associatifs avec lesquels nous travaillons.

Tout cela se fait grâce à l’appui et au soutien du travail collégial du bureau du conseil d’administration et de l’équipe nationale emmenée par le secrétaire général.

Peux-tu nous présenter la nouvelle équipe, le bureau avec lequel tu vas travailler ?

Le bureau s’est en parti renouvelé. J’ai le plaisir de continuer à travailler avec Benjamin INGELAERE, vice-président, Daniel HOLLAAR, trésorier et d’accueillir notre nouvelle secrétaire, Hélène BALAS.

A ce sujet, je prends le temps de remercier vivement Vincent DE FALGUEROLLES qui a quitté ses fonctions de Président du mouvement sur un bilan extrêmement positif. Je pense en particulier aux actions menées dans le cadre du Centenaire de l’association.

Quelles sont les grandes orientations que tu souhaites mettre en œuvre (ou poursuivre) ?

Celles définies par l’Assemblée Générale puisque, comme je l’expliquais plus haut, j’en suis la garante : le projet éducatif, d’une part, qui est le socle de notre action, et le rapport d’orientation, d’autre part, qui fixe un cap jusqu’en 2020 sur les 4 axes que sont le scoutisme, l’éduction à l’environnement, la vie spirituelle et l’éducation à la paix et à la fraternité.

Comment se concrétiseront-elles ? A travers quelles actions ?

Elles vont se concrétiser dans le Programme d’Actions Nationales voté en 2011 et ce, pour les 3 prochaines années. Cela comporte un certain nombre d’actions à mettre en œuvre par toutes les instances de l’association. Le mouvement a été porté ces dernières années par 2 grandes actions : le Centenaire et le premier plan de développement de l’association.

L’entrée dans le nouveau siècle unioniste sera marquée entre autre par le travail des commissions pédagogiques. On peut citer les grands évènements nationaux prévus cette année comme CANAAN et CANAMA, les assises de la branche cadette et de la formation (le Grand B’loup) qui arrivent dans les prochains mois et un nécessaire travail sur les partenariats nationaux et internationaux.

Nous aimerions en 2012 mettre un coup de projecteur sur l’éco-citoyenneté qui a été un peu délaissée du fait de l’absence du groupe de travail de ce dossier et engager un travail nécessaire sur les partenariats nationaux et internationaux.

Les prochaines années seront, elles, marquées par le nouveau plan de développement voté lors de la dernière assemblée générale, qui vise à permettre aux régions et groupes locaux de proposer au plus grand nombre le scoutisme unioniste.

Enfin, à visée 2014, un Congrès national.

Quelle est la durée de ton mandat ? Quels sont les objectifs que l’équipe s’est fixée et que vous devrez avoir atteints au terme de cette mandature ?

J’ai annoncé 2 ans et j’espère avoir l’opportunité et la motivation pour faire plus.

Quant aux objectifs que je me suis fixée, disons que j’ai fait pâlir mes collègues du Scoutisme Français en indiquant il y a quelques mois que j’espérais que 10 fois plus d’enfants pourraient avoir le plaisir de vivre notre proposition. Alors nous n’atteindrons peut-être pas 60 000 Eclaireurs et Eclaireuses dans 2 ans mais nous espérons que plus d’enfants et de jeunes auront la joie et le plaisir de découvrir et de vivre la proposition éducative de qualité qu’est le scoutisme unioniste, mise en œuvre avec passion par plus de 1200 cadres.

Voilà un objectif certes ambitieux mais incroyablement motivant !