Mot-clé - médiation

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 6 septembre 2012

C'est reparti avec le Week-end de rentrée !

w_e_rentree
Au programme de Samedi : Ouverture des festivités et présentation du CADOS. Une formation sur le thème de la Délégation, le traditionnel bilan des camps et un jeu sur la Simplicité Volontaire pour s’ouvrir l’appétit et déguster les mets disposés sur les tables pour l’apéro des régions. La soirée s’est achevée par un grand jeu spi sur le thème de la biodiversité qui a permis à tous de découvrir les actions de Noé Conservation. La journée de dimanche, plus courte, proposait consécutivement une session de formation des ER, une présentation du Moot 2013 et du prochain Congrès. La Grand Marché des Commissions et le bilan du week-end ont clotûré ces 2 journées bien remplies.

mardi 31 juillet 2012

L'opération "Vis mon camp" filmé par TF1

Reportage_vis_mon_camp_TF1

Nous vous le disions il y a quelques semaines : l’opération “Vis mon camp !” a été lancée ! Cette rencontre destinée à tous les membres du Scoutisme Français, ou chacun peut contacter un camp géographiquement proche d’une autre association et partager des moments ensemble, a permis à un groupe israélite d’accueillir un groupe laïque. Un évènement que nous vous proposons de suivre, à travers le reportage diffusé par TF1 le 25 juillet.

Pour le visionner, cliquez ici !

lundi 16 avril 2012

La médiation, ça marche, même entre responsables !

Lors d’un des camps que tu dirigeais, tu as utilisé la médiation pour traiter un conflit entre deux responsables. Peux-tu nous décrire la situation ?

Je dirigeais un camp, avec la même équipe de responsables que pendant l’année. Parmi les responsables, deux ne s’entendaient pas bien : ils se lançaient des piques régulières, se cherchaient en permanence. L’un était en position de dominateur, l’autre de dominé.
J’avais essayé de régler ce conflit pendant l’année, en anticipant pour le camp et j’avais alors discuté avec chacun. L’un percevait l’autre comme hautain et suffisant mais passait au-dessus en affirmant que ça ne l’affectait pas. L’autre ne comprenait pas pourquoi le premier lui en voulait ni pourquoi il avait ce comportement mais y répondait de la même manière. Il vivait très mal la situation.

Lire la suite...