Mot-clé - scoutisme

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 20 décembre 2013

La lumière de la Paix de Bethléem partout en France

Un grand succès pour la 25ème célébration de la Lumière de la Paix de Bethléem, arrivé à Strabourg et Paris en début de Matinée, le symbole de Paix s'est très vite diffusé et toute la France s'est illuminée ! Cet événement scout chrétien qui se déroule chaque année pendant la période de l’Avent a suscité un élan de partage et de fraternité, la Lumière de la Paix s'est transmise de main en main partout en Europe.

Lire la suite...

jeudi 5 décembre 2013

Journée mondiale du bénévolat et du volontariat : Merci à tous nos bénévoles !

C’est aujourd’hui la journée mondiale du bénévolat et du volontariat, l’occasion pour nous de témoigner de l’importance que cela représente dans notre association.

Remercions donc les 1500 bénévoles qui, chaque année, s’engagent et permettent aux enfants qui nous sont confiés de vivre des aventure extraordinaires et de s’épanouir dans une société plus fraternelle.

Responsables, cadres, ami(e)s, investis actuellement ou par le passé, c’est par votre engagement chaque jour renouvelé que notre action est possible. La pluralité de vos compétences, le temps donné, l’investissement personnel sont tout autant de richesses qui nous permettent de construire ce monde meilleur auquel nous rêvons.

Quoi de mieux pour vous remercier en ce jour que de vous transmettre cette lettre de parent qui pourrait être adressée à chacun.e d’entre vous.

Un festival de MERCI

Je m’adresse ici en particulier à nos deux chefs de camps louveteaux et éclaireurs qui ont permis à nos 50 Privadois de partir en camp. Plus généralement à travers eux, nous saluons très amicalement tous les autres chefs de camps et bien sûr tous les responsables qui ont proposé à nos porteurs de foulards, aux quatre coins de la France, de vivre une pleine, complète et totale aventure pendant 2 à 3 semaines.

Un MERCI « palme d’or » appuyé à nos chefs de camps qui prennent la lourde responsabilité de faire camper, ici par un jumelage, là en groupe local, nos 5 000 unionistes.

Un MERCI sincère « prix d’interprétation féminine et masculine » à tous les responsables qui ponctionnent sur leur temps personnel (ils ont aussi une vie personnelle, scolaire, professionnelle à bâtir) pour s’occuper de nos petits. Dans notre société de consommation où le chacun pour soi domine, il est doux de voir des jeunes s’impliquer activement pour les autres, donner de leur énergie, de leur argent souvent, de leur temps toujours.

Un MERCI puissance dix « prix du meilleur montage » pour toute cette organisation, cette logistique, cette intendance, cette capacité à réunir deux meutes, des équipes, une troupe, des groupes, à provoquer des rencontres.

Un MERCI pittoresque « prix combiné du meilleur décor et du meilleur dialogue » pour ces lieux de camps dénichés, les explos réalisées, ces jeux de piste, ces folklores toujours colorés et porteurs de sens.

Un MERCI sonore « prix de la meilleure musique » pour toutes ces chansons partagées, pour toutes ces paroles échangées, pour ces brassages d’idées.

Un MERCI pédagogique « prix de la mise en scène » pour toutes ces leçons de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être. La vie en collectivité est une bonne école de la vie, surtout lorsqu’elle s’appuie sur une charte, des valeurs et sur une pédagogie à laquelle nous adhérons tous.

Un MERCI vibrant « prix du meilleur espoir » à tous les éclaireurs et aînés qui envisagent déjà d’être un jour, à leur tour, des responsables.

Un MERCI plein de fierté « prix du meilleur scénario » pour tous les responsables fraîchement validés.

Un MERCI anonyme « prix du meilleur second rôle » à toutes celles et ceux qui ne se retrouvent pas dans les catégories précédentes (les parents, les cadres, les amis) mais qui ont su oeuvrer dans un recoin du local ou dans l’ombre d’un lieu de camp et apporter eux aussi une pierre à la mise en place patiente et joyeuse de tous ces camps.

Un MERCI d’honneur « prix spécial du jury » pour l’ensemble de leur oeuvre à tous les responsables et chefs de camp, pour votre arrogante jeunesse, votre créativité, votre enthousiasme, votre temps et énergie, vos dévouements, votre bénévolat illimité. Nous avons vu partir nos petits pliés sous leur sac à dos trop grands, nous les avons vu revenir, parfois sales, le linge au fond bien roulé en boule et aux odeurs curieuses, mais avec quelque chose en plus : 3 semaines d’aventure et de vie loin de nous, 3 semaines de souvenirs (dont on ne saura que peu), souvenirs qui vont être gravés au plus profond de leur disque dur intime, 3 semaines de souvenirs qu’ils pourront, à chaque fois que nécessaire, tout au long de leur vie, ressortir comme autant de soleils.

Pour nous avoir fait grandir un peu plus nos petits, nous vous adressons, très chers responsables, un festival de MERCI. Rien n’est meilleur qu’un bon souvenir.

Signé,

Un papa

Retrouvez ce message dans notre Lettre aux amis de cette fin d'année consacré au Bénévolat et à l'engagement en cliquant lettre aux amis Bénévolat

lundi 22 octobre 2012

Et si nous avancions dans la pratique et la culture de la délégation ?

Illustration_delegation

Parce qu’il est impossible « d’être au four et au moulin », responsables et cadres doivent savoir déléguer de manière efficace.

Ce qui est facile à dire, l’est toujours moins à faire, mais il est essentiel de comprendre les enjeux de la délégation. Cette démarche peut permettre, d’une part, d’attribuer à chacun des missions spécifiques, et d’autre part, d’exploiter le potentiel des délégants et de cultiver d’autres talents.

Le kit consultable dans cet article à l’ambition de définir précisément le rôle du délégant et du délégataire et vous propose un certain nombre de clés utiles à toute situation de délégation : qu’est-ce que déléguer ? Pourquoi ? à qui ? comment ? Il s’agit également de comprendre certains freins connus à ce type de collaboration et de vous donner quelques phrases à méditer afin d’éviter les pièges !

Et qui dit kit technique dit document réutilisable sur le terrain ! N’hésitez pas à vous référer au schéma « Etapes de la délégation » ou à la page d’aide au suivi d’une délégation. Et comme l’annonce si bien le kit, la démarche est plus que jamais constructive et épanouissante si la délégation est maîtrisée : elle devrait vous permettre d’accéder à plus d’autonomie, de responsabilité et de solidarité.

Consultez le kit délégation ici

vendredi 5 octobre 2012

Le 14ème Moot Scout Mondial au Canada du 8 au 18 août 2013 !

Moot_gdTu veux tu de l’aventure ? Alors, accroche ta tuque d’la broche ! Le 14ème Moot Scout Mondial au Canada du 8 au 18 août 2013 !

Késako ? Le Moot est un rassemblement international organisé par l’OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout) à destination des 18-25 ans.

Si tu as plus de 25 ans : tu seras Équipier International de Service (EIS).

Être EIS, c’est être le pilier de la logistique du rassemblement au sein d’une équipe de 9 scouts internationaux. Les tâches sont diverses en fonction de tes compétences et envies : traduction, journalisme, intendance, sécurité, animation…

Tu veux tu en savoir plus …

Pour information : l’inscription est désormais possible dans l’onglet ÉVÉNEMENT de l’intranet du mouvement.

• visite le site officiel du Moot : www.mootcanada2013 .ca

• visite le site de la Délégation française : www.moot2013.fr

• contacte la Commission International : international@eeudf.org

jeudi 31 mai 2012

Le bénévolat : un atout à valoriser sur ton Cv !

illsutration_bénévolat_redim

Tu fais partie des 14 millions de français bénévoles dans une association. Les bénévolats concernent aussi bien des actions au sein de structures culturelles, que sportives, solidaires, environnementales ou sociales. C’est bien sur un moyen de se rendre utile, mais pas seulement ! Car ces expériences extra-scolaires constituent de vrais atouts à valoriser dans un Cv et un moyen d’enrichir son profil de nouvelles compétences.

Le bénévolat, une formation à valoriser dans la recherche de stage ou d’emploi

Les actions menées dans le cadre de ton bénévolat aux EEUdF te permettent d’acquérir une réelle maturité et une confiance en soi. Elles peuvent être mises en valeur lors d’un entretien d’embauche (ou pour décrocher un stage).
N’hésite pas à t’exprimer sur ton expérience et sur le projet éducatif des scouts : la prise d’initiatives ou de responsabilités, la préservation de la nature ou le sens du collectif sont des valeurs attendues par bon nombre de recruteurs.

Tu peux également faire valoir les formations dispensées aux EEUdF qui enrichissent ton parcours unioniste. Ces arguments peuvent se révéler persuasifs et faire la différence si les missions du poste ou du stage que tu pourvois concernent la conduite de projets, la planification, ou encore l’organisation d’ un évènement. La plupart nécessite un bon relationnel et l’esprit d’équipe, autant d’atouts dont tu disposes et dont ton bénévolat peut apporter la preuve si tu n’as pas d’expériences professionnelles au préalable.

Et si tu hésites encore à mentionner ton engagement ici (ou pour une autre association), sache que 61 % des 300 anciens bénévoles de l’AFEV (Association pour la Fondation Etudiante de la Ville), estiment que leur expérience a eu une incidence sur leur parcours professionnel. Convaincu ?

Et du point de vue d’un employeur ?

Les qualités de bénévole sont appréciées par les responsables des ressources humaines. En effet, trois quart des recruteurs sondés lors de l’étude de l’Afev affirment avoir déjà embauché des jeunes ayant mené une activité bénévole au sein d’une association. Tous s’accordent pour déceler des qualités d’investissement, de participation et de travail en équipe. 60 % d’entre eux remarquent que des bénévoles s’intègrent plus rapidement dans l’entreprise grâce aux acquis dus à leur engagement, leur ouverture d’esprit et leur réactivité. Entre expérience unique et utilité professionnelle, le bénévolat cumule de nombreux aspects positifs pour une future carrière professionnelle. Alors à vos CV !

vendredi 9 mars 2012

Assises des formateurs du 31 mars au 1er avril

Assises flyer OK

Prépare-toi à vivre l’évènement du nouveau siècle !!!!!!

Une occasion immanquable de rencontres, de partages, d’échanges entre formateurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain, cadres et amis de la formation. 3 cursus adaptés à chacun, qui te permettront de te perfectionner au mouvement d’aujourd’hui et d’être acteur de la formation de demain.

Un week-end chargé de nouveaux souvenirs inoubliables à vivre du 31 mars 10h au 1er avril 16h  !

Réserve ta place dès maintenant sur le système d’information à la rubrique évènement.

Pour plus d’information, visite la page du site dédiée à cet évènement ici

jeudi 8 mars 2012

Le scoutisme au féminin, interview de Laure Salamon

laure_salamon_journée_femme


A l’occasion de la Journée de la femme, nous avons rencontré Laure Salamon, présidente de la Commission Mixité des EEUdf. Retour sur un parcours d’éclaireuse engagée, portée par la défense de l’égalité entre les sexes au sein du mouvement.


Racontes-nous ton parcours. Pourquoi t’être investie dans le Scoutisme Unioniste ?

J’ai commencé à l’âge de 7 ans, à Vélizy dans les Yvelines. J’ai été louvette pendant 4 ans, puis éclaireuse 3 ans, et aînée 2 ans, avant de devenir responsable dans les différentes branches. Plus tard, j’ai été équipière pour la Région Val de Seine puis je suis entrée à la Commission Internationale en 2003. J’ai quitté cette commission pour créer la commission mixité en 2010.

J’ai adhéré et me suis investie dans le Scoutisme parce que cette activité différente et complémentaire de l’école m’apportait beaucoup, j’avais l’impression d’apprendre plein de choses, j’aimais bien camper dans la nature, et, quand on vit en ville, c’est plutôt chouette.

Et puis très tôt, je me suis sentie concernée par la question de l’égalité fille-garçon. A l’école, les filles et les garçons n’étaient pas traités pareils, je ne pouvais pas vraiment jouer au foot par exemple parce que « c’était le sport des garçons »! Alors que chez les louveteaux, les enfants participent à toutes les activités sans discrimination. Quand je suis devenue sizenière* , j’étais contente de prendre des responsabilités.

J’ai continué aussi parce que j’y avais une bande de copains avec laquelle j’ai grandi et que je continue de côtoyer.

Penses-tu qu’être une fille modifie l’expérience vécue du scoutisme ?

Je ne pense pas. Je crois surtout que l’expérience vécue est ressentie d’une manière différente selon les individus mais qu’elle n’est pas liée au sexe. On fait les mêmes activités, qu’on soit une fille ou un garçon.


Quels rapports existaient-ils entre les garçons et les filles lorsque tu étais louvette, éclaireuse puis aînée ? Ces rapports ont-ils évolué avec le temps ?

Il n’y a pas eu de problème, que ce soit en tant que louvette où en tant qu’aînée. Par contre, mon expérience en tant qu’éclaireuse a été un peu plus compliquée. J’avais 12 ans, et pour la première fois, une équipe de filles était créée au sein d’une troupe exclusivement masculine.

C’était très compliqué au début parce qu’on ne savait pas faire grand-chose, il a donc fallu un peu de temps pour arriver au même niveau. Mais une fois que les filles ont appris le froissartage etc, elles étaient capables comme les garçons de construire des tentes surélevées ou d’avoir des coins d’équipes de grande qualité.

Le projet éducatif des EEUdF souligne le fait que l’on éduque les garçons et les filles de manière égalitaire. Toutes les activités proposées par les responsables sont réalisables, quel que soit le sexe des enfants. Il n’y a aucune discrimination.

Donc selon toi, le Scoutisme instaure une égalité fille-garçon ?

Oui, je pense. Le projet éducatif du mouvement est axé sur la prise de responsabilité de chacun. Filles ou garçons peuvent devenir chefs d’équipe, manager une équipe d’enfants mais aussi de responsables, d’adultes. Ce sont des choses qui ne sont pas forcément possible dans le monde de l’entreprise, une femme aura toujours plus de difficultés à accéder à des postes de managers, les statistiques le disent.

L’égalité Fille-garçon au sein du mouvement semble quant à elle plutôt ancrée. J’ai pu m’en rendre compte lors de la diffusion d’un questionnaire remis aux responsables par la Commission Mixité.
Beaucoup avouent respecter cette égalité fille-garçon, mais le plus souvent de manière inconsciente. Mais cela ne veut pas dire que la question du sexisme et des stéréotypes véhiculés ne doit pas être évoquée.

D’ailleurs, parfois on prend conscience que l’on véhicule des stéréotypes sur le sexe inconsciemment. Cela m’est arrivé sur un camp où l’on s’est rendu compte que les responsables hommes animaient tout le temps le Foot et les responsables femmes s’occupaient de la cuisine. Ce qui fait que les filles, qui souvent avaient plus d’affinités avec les femmes, faisaient la cuisine et les garçons, plus proches des hommes, jouaient au foot.

On s’est alors demandé si nous, responsables, ne véhiculions pas des stéréotypes.
On a alors organisé une « roue des services », une rotation dans les activités, pour obliger d’une part les animateurs à tourner, mais surtout pour permettre aux enfants de ne pas s’enfermer dans les mêmes activités.

Un dernier mot pour finir …

Je voudrais conclure en disant que même si les femmes ont acquis un certain nombre de droit, chacun d’entre nous véhiculent de manière plus ou moins consciente, plus ou moins prononcée, des stéréotypes sexuels.

Chaque individu se construit grâce à sa famille, ses amis, ses expériences (en tant que scout par exemple), mais aussi grâce à l’école et ses apprentissages.
C’est une construction beaucoup plus large que ce que l’on pense, et l’influence que les responsables de notre association peuvent avoir sur les enfants et les adolescents n’est pas négligeable.

Il est donc important de questionner nos pratiques et nos activités.



vendredi 18 février 2011

Formation LaToileScoute : "Communiquer par internet, par la photo ou par la vidéo"

LaToileScoute partage son expertise les 26 et 27 mars 2011 à Nanterre.

Pour cela, nous te proposons une formation communication au travers de 3 parcours (à choisir) : communiquer par internet, par la photo ou par la vidéo.

Cette formation est ouverte à toute personne de 15 ans à 117 ans, membre d’un mouvement scout, quel qu’il soit, quel que soit le niveau de la personne dans ce mouvement. La formation alternera apports théoriques, pratique accompagnée et partage d’expérience. La mise en pratique se fera par rapport à tes propres besoins. Elle alternera aussi bien sûr « travail » et convivialité ! Cette formation s’articule autour de trois parcours indépendants à choisir à l’inscription :

LaToileScoute - Scout connexion

Communiquer par Internet

Comment assurer la présence de son unité / groupe / structure sur internet ? Comment communiquer en interne comme en externe ? Comment s’appuyer sur les réseaux sociaux pour asseoir sa présence ?
Niveau requis : aucun, nous ne ferons pas de programmation mais exploiterons les nombreux outils gratuits existants.
Matériel requis : ordinateur portable, des supports visuels qui te seraient utiles à ta communication. La pratique te fera réaliser ta propre communication, amène tout ce dont tu peux avoir besoin ! (photos, logos …)
Tu repars avec : ton plan de communication, ta communication prête à être lancée, peut-être même ton site !

LaToileSCoute - internet

Communiquer par la photo

Comment composer sa photo ? Comment bien prendre la photo ? Comment effectuer la post-production ? Comment choisir et sélectionner les photos ? Où partager les photos ?
Niveau requis : la formation s’oriente plutôt pour un public débutant ou légèrement initié. Si tu attends un perfectionnement poussé, tu risques de t’ennuyer !
Matériel requis : idéalement appareil photo et ordinateur portable (avec ton logiciel habituel de traitement de photo). Si tu n’as pas, tu pourras cependant participer sur notre matériel, mais c’est moins pratique !
Tu repars avec : des tas de photos que tu as pris toi-même, et des tas de compétences pour améliorer tes futures photos.


LaToileSCoute - photo

Communiquer par la vidéo

Comment choisir son sujet ? Comment monter la vidéo ? Comment filmer correctement ? Quel cadrage ? Comment traiter la vidéo ? Où partager le film finalisé ?
Niveau requis : la formation s’oriente plutôt pour un public débutant ou légèrement initié. Si tu attends un perfectionnement poussé, tu risques de t’ennuyer !
Matériel requis : idéalement caméra et ordinateur portable. Si tu n’as pas, tu pourras cependant participer sur notre matériel, mais c’est moins pratique !
Tu repars avec : une vidéo que tu auras tourné, monté et préparé, ainsi que des compétences pour devenir autonome sur le sujet.

LaToileSCoute - vidéo

Informations pratiques

Attention : c’est la première année LaToileScout organise cette formation, aussi ils maîtrisent mal le niveau d’inscriptions possible. Aussi ils souhaitent au moins avoir un mail de pré-inscription avant le 1er mars 2011 pour des facilités d’organisation comme entre autres adapter le nombre de personnes pour vous accompagner sur les cas pratiques. Si la formation remporte un franc succès, c’est aussi la garantie d’avoir une place !

Lieu de la formation : salles paroissiales de Nanterre (RER A Nanterre Ville).
Date / horaires : du 26 mars 2011 à 14h au 27 mars 2011 à 14h. La formation se poursuivra après le dîner du 26 mars, mais finira suffisamment tôt pour ne pas rater les derniers RER pour Paris.
Prix : Gratuit ! LaToileScoute prend en charge les repas, les frais pédagogiques et la location de la salle. Nous ne prenons cependant pas en charge les frais de transport des participants.
Hébergement : non pris en charge. Cependant, nous pouvons héberger du monde en appartement de manière un peu spartiate (prévoir son matelas mousse et sac de couchage). Si tu as des amis pour t’héberger sur Paris, n’hésite pas. Des membres de l’équipe logeront également sur Paris.

S’inscrire : très simple, envoie un mail à LaToileScoute (latoilescoute@gmail.com) en indiquant tes coordonnées, ton âge, ton mouvement scout, si tu as de quoi t’héberger, et le parcours qui t’intéresse.
Plus d’infos ? Même mail ! (latoilescoute@gmail.com)